Pourquoi le chauffeur VTC et le chauffeur de taxi doivent suivre une formation ?

Le métier de chauffeur VTC ou de chauffeur de taxi n’est pas aussi simple qu’on le croit. Pour accéder à l’une de ces professions, suivre une formation auprès d’une agence agréée s’impose bien qu’elle ne soit pas obligatoire. Découvrez les quelques raisons qui font que le chauffeur VTC et le chauffeur de taxi doivent suivre une formation.

Chauffeur VTC : pourquoi la formation est-elle recommandée ?

Le métier de chauffeur VTC est un métier régi par des règlements précis. En effet, pour exercer le métier, il faut passer l’examen VTC. Le succès à cet examen signifie que vous êtes au courant de tous les règlements régissant la profession. Cependant, si vous ne connaissez rien de la profession, vous ne pourrez pas réussir l’examen VTC. Rien que pour cette raison, vous devez suivre une formation dispensée par une agence spécialisée. La formation en question renferme une rubrique théorique et une rubrique pratique. Durant la formation, vous serez informé des spécificités du métier de chauffeur VTC. Vous saurez quel type de véhicule devriez-vous conduire et vous identifierez également tous les documents qui doivent composer le papier du véhicule.

Durant la formation, les formateurs vous détailleront vos attributions en tant que chauffeur VTC et vous saurez également comment vous comporter avec vos clients.  Le mode facturation ainsi que le statut professionnel que vous devez choisir pour exercer la profession vous seront également communiqués lors de la formation dispensée par un organisme privé. Grâce à cette formation payante, vous n’aurez aucun mal à réussir à l’examen VTC.

Chauffeur de taxi : de bonnes raisons pour suivre une formation

Le métier de taximan semble facile, mais c’est loin d’être le cas. En effet, la profession de chauffeur de taxi est réglementée et vous devez respecter un certain nombre de condition pour accéder au métier. En  plus d’un permis de catégorie B obtenu depuis 3 ans minimum, vous devez être déclaré apte à exercer la profession par un médecin agréé par la préfecture. La possession d’un diplôme de 1er secours de niveau 1 est également obligatoire, car vous devez être apte à réaliser les gestes de premier secours si l’un de vos clients tombe malade ou a été victime d’un accident. Vous devez également avoir un casier judiciaire vierge, car les personnes qui ont déjà été condamnées à des peines d’emprisonnement n’ont aucune chance d’obtenir la carte professionnelle de taxi.

Si vous répondez à tous ces critères, vous devez passer l’examen permettant d’obtenir votre carte professionnelle. Il s’agit de l’examen du certificat de capacité professionnelle et plusieurs sessions annuelles sont organisées par la préfecture. Pour booster vos chances de réussir à ces examens, vous gagnerez à suivre une formation payante organisée par une agence agréée. Cette formation vous permettra de tout connaître sur le métier. Vous pourrez alors passer votre examen sans la moindre difficulté. Notez également que vous devez suivre une formation continue dispensée par l’agence tous les 5 ans pour pouvoir continuer à exercer la profession de chauffeur de taxi.

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *