Conseils pour soulager douleur pied plat

Aujourd’hui, il existe de nombreux traitements pour soulager les douleurs du pied plat. Parmi les plus courants citons : les semelles et chaussures orthopédiques adaptées afin d’apporter des résultats satisfaisants. Il est possible également de recourir à des exercices de kinésithérapie qui peuvent apaiser les douleurs d’un patient. 

Si vous souffrez d’un pied plat, cet article est fait pour vous donc ! Découvrez ici les bons conseils pour soulager les maux liés au pied plat.

Un pied plat : c’est quoi ?

En fait un pied plat se présente comme un affaissement de la voûte plantaire. Cette déformation est d’une à une diminution ou absence d’arche longitudinale interne. Il y a des formes plus sévères qui entrainent une désaxation de la cheville et du talon, qu’on appelle « pronation ». Celle-ci est provoquée par une douleur de la voûte plantaire ou du talon.

Un pied plat peut avoir de diverses façons. La forme la plus courante et le pied plat flexible qui peut être accompagné d’un tendon d’Achille trop court et qui peut devenir douloureux, au fil des jours. Il est possible de soulager ces maux en portant des chaussures orthopédiques. Par contre, le pied plat rigide est la forme la plus rare et souvent liée à un dysfonctionnement au niveau des os du tarse.

Pied plat : les causes et les complications

La plupart des enfants naissent avec un pied plat et cette déformation disparait naturellement vers l’âge de cinq ans. Cependant, un pied plat chez les adultes peut avoir plusieurs origines : membres inférieurs inégaux, insuffisance dans les muscles et les ligaments, embonpoint, traumatisme, etc.

En l’absence de traitement d’un pied plat, cela peut entrainer des complications : 

  • Déviation de la base du gros orteil vers l’extérieur (Hallux valgus) et pied plat valgus.
  • Inflammation du fascia plantaire (Fasciite plantaire).
  • Incapacité et déséquilibre à la marche.
  • Des maladies douloureuses entre les tendons (tendinites) et entorses à répétition.
  • Des maux au niveau des pieds, des genoux, du dos, etc. 

Quels traitements pour soulager les pieds plats ?

Des chaussures orthopédiques

Les patients souffrant des pieds plats doivent porter des chaussures orthopédiques adaptées. Si vous avez le pied plat, optez donc pour des modèles offrant un espace suffisants pour ne pas presser votre avant-pied et vos orteils. Il est recommandé d’avoir également un support au niveau de la voûte plantaire pour sentir plus de confort. Enfin, il est fortement déconseillé de porter des talons, des sandales, des escarpins et des tongs.

Des semelles orthopédiques

Afin de soulager vos maux liés aux pieds plats, votre orthopédiste pourra vous prescrire également des semelles orthopédiques. Ce traitement permet de corriger les points d’appui au sol, de renforcer la capacité d’absorption des chocs et d’assurer une meilleure répartition du poids dans le corps. Ainsi vous ressentez que vos douleurs du pied plat sont diminuées.

Il est possible de porter des semelles orthopédiques dans des chaussures standards, mais celles-ci ne peuvent pas contribuer correctement dans la correction de votre déformation. Elles vous aideront plutôt à minimiser les risques d’aggravation de votre pathologie. Toutefois, dans les formes les plus sévères, il est vivement conseillé d’opter pour des chaussures orthopédiques.

Des exercices de Kinésithérapie 

Ce traitement peut vous aider à apaiser les douleurs liées au pied plat. Le kinésithérapeute peut vous proposer un massage de la voute plantaire à l’aide d’une balle afin de détendre les muscles et les nerfs. Cet exercice peut être réalisé trois fois par semaine durant cinq minutes au minimum. Au fil des jours, les douleurs de la voûte plantaire vont diminuées. D’autres exercices sont proposés tels que les montées sur pointes de pieds ou les étirements qui permettent de renforcer le muscle tibial postérieur.

Opération chirurgicale : dernier recours

C’est la dernière solution ! Si les douleurs sont persistantes, une opération chirurgicale du pied plat s’impose. En fonction du stade d’évolution de la pathologie, deux types de chirurgie sont proposées : 

  • Une chirurgie non conservatrice : destinée aux formes sévères de pieds plats.
  •  Une chirurgie conservatrice pour maintenir le fonctionnement normal de l’articulation.

Découvrez par la suite : Bien-être et santé : en quoi consiste l’approche proposée par la kinésiologue ?

Laisser un commentaire

Votre adresse e-mail ne sera pas publiée.