Comment les accidents par renversement se produisent-ils et quelles en sont les causes ?

Un accident par retournement se produit lorsqu’un véhicule (par exemple une voiture, un camion ou une remorque) se retrouve sur le côté ou sur le toit (et peut même rouler plus loin sur ses roues). Il n’est pas utilisé pour les accidents de moto en position latérale. Un renversement se produit lorsque l’adhérence des roues sur la surface est supérieure à l’élan du centre de gravité.

En général, les pneus d’une voiture glissent sur la route plutôt que d’adhérer au point que le véhicule se renverse, mais cela peut arriver dans certaines circonstances. Un camion est beaucoup moins stable et a un seuil de roulis statique au-delà duquel il se renverse, il est beaucoup plus haut et beaucoup plus chargé.

Conception des routes : comment prévient-elle ou provoque-t-elle les renversements ?

Changements de direction

Vue aérienne d’une route comportant de nombreux virages en épingle à cheveux.

Les chicanes et les virages en S sont des endroits où le conducteur doit changer rapidement de direction. Les concepteurs de routes essaient de séparer les virages par des lignes droites si possible, car cela permet au véhicule de se stabiliser entre les virages. Lorsqu’un véhicule tourne dans un sens, son poids se déplace vers l’extérieur du virage. Lorsqu’il se redresse, le poids revient vers le centre du véhicule. Si le véhicule tourne dans l’autre sens alors que le poids revient, cela peut amplifier l’effet du déplacement du centre de gravité.

Les ronds-points sont un type de route qui présente un risque énorme de renversement pour les gros véhicules à flancs élevés tels que les bus et les camions.

Bosses

Une bosse à l’intérieur d’un virage peut soulever la roue intérieure, projetant le centre de gravité plus loin vers l’extérieur de la courbe.

Friction

Si un véhicule heurte une surface glissante et glisse, puis retrouve soudainement son adhérence, le centre de gravité peut se déplacer trop loin sur le côté. C’est également ce qui se produit dans un accident de moto en position haute. Les zones glissantes peuvent être des zones où le goudron a coulé ou des zones où du sable ou du gravier a été répandu sur la route.

Zones exposées au vent

Les plaines, les ponts et les routes côtières sont tous exposés à des vents forts à certains moments, car il n’y a rien pour briser le vent. Les grands bâtiments, les forêts et les collines peuvent créer une ombre au vent. Lorsque le véhicule sort de l’ombre du vent, il est frappé par des rafales soudaines qui peuvent le déséquilibrer et le faire basculer. C’est particulièrement dangereux si le vent vient de l’apex (intérieur) d’un virage, car le véhicule est déjà en train de tourner et son centre de gravité se trouve donc vers l’extérieur du virage.

Bords de la route

Les véhicules qui s’aventurent hors du bord de la route augmentent leur risque de renversement. Tout d’abord, une bordure constitue un obstacle qui peut faire rebondir un véhicule sur un côté et le faire basculer. Les ponceaux et les fossés, les bords mous et les accotements non fauchés augmentent tous les risques de renversement, en particulier pour les véhicules à flancs élevés.

Comment un renversement se produit-il ?

Si un objet extérieur est à l’origine du renversement, on parle de “déclenchement”. S’il est causé par la vitesse, la friction et la direction, il est dit “non renversé”.

Vitesse et ligne de virage

Une vitesse trop élevée et une action trop importante sur la direction peuvent provoquer un renversement, surtout dans le cas des véhicules lourds et des véhicules légers à flancs hauts, comme les camionnettes, plutôt que des voitures dont le centre de gravité est plus bas.

Collision avec un autre véhicule ou un objet

Plusieurs scénarios peuvent se produire lorsqu’un véhicule en heurte un autre :

  • Un véhicule pousse l’autre (généralement un gros véhicule comme un camion qui pousse un véhicule plus petit).
  • Un véhicule passe par-dessus un autre véhicule – c’est un risque pour les véhicules à suspension haute qui heurtent un autre véhicule court, car le véhicule court agit comme une rampe.
  • Les roues en rotation du véhicule heurtent la carrosserie ou les roues en rotation de l’autre véhicule et l’élan soulève l’un des véhicules ; ce cas de figure est fréquent dans les accidents avec effacement latéral.
  • Les accidents à faible chevauchement sont ceux où un véhicule heurte un autre véhicule avec une petite surface de contact seulement. La déformation des véhicules crée un scénario de rampe.

Lorsqu’un véhicule heurte un objet, cet objet peut :

  • Agir comme une rampe
  • Déformer suffisamment le véhicule pour qu’il agisse comme une rampe
  • Attraper une partie du véhicule et provoquer l’arrêt brutal de cette partie, l’élan étant alors transféré à l’élan de renversement.

Comment éliminer les renversements ?

Formation

Certaines sociétés de formation proposent des formations au renversement.

En qualité de 1er réseau de formation au simulateur de conduite et système embarquée en France, l’agence Evenkit a fait de la prévention du risque routier l’un de ses enjeux majeurs.

Proposant la meilleure formation risque routier, l’agence forme à la maitrise des notions théoriques et pratiques relatives aux risques routiers.

Technologie et conception du véhicule

Le contrôle électronique de la stabilité et l’atténuation du balancement de la remorque réduisent le risque de renversement en aidant le conducteur à garder le contrôle du véhicule.

Les constructeurs doivent également fabriquer des véhicules présentant un risque moindre de renversement.

Charger correctement

Les conducteurs de véhicules lourds et les conducteurs tirant des caravanes et autres remorques légères doivent connaître le centre de gravité de leur chargement et l’arrimer de manière qu’il ne se déplace pas indépendamment du véhicule.

Laisser un commentaire

Votre adresse e-mail ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *