apprendre l’aquarelle : s’entraîner à peindre avec une seule couleur

Si vous peignez déjà, vous connaissez probablement le but de cette approche.
L’interprétation de la lumière et des ombres est l’une des plus grandes difficultés auxquelles vous êtes confronté lorsque vous abordez une technique de peinture.

Ce problème se rencontre principalement en dessin mais mon expérience est que souvent, ceux qui s’inscrivent à des cours d’aquarelle sous-estiment l’importance de la lumière et des valeurs de clair-obscur.
Une fois que vous avez choisi votre sujet, vous pouvez procéder de deux manières :

Créez un décor dans le studio, dans lequel vous positionnez les objets choisis, décidez de la direction de la lumière et positionnez les lampes, de cette façon vous concentrez votre attention sur l’interférence que les objets exercent sur la lumière et sur l’intensité et la direction des ombres, variables selon la position et l’intensité de la source lumineuse.
Avec des croquis rapides ou des dessins de conception, vous définissez la direction de la lumière et la façon dont la lumière incidente fait apparaître les objets, l’intensité et la direction de l’ombre propre de l’objet et l’ombre projetée sur les surfaces et objets voisins.

Pour commencer, choisissez des cubes ou des cylindres simples, puis pensez à des natures mortes et des paysages de plus en plus complexes.

Puisque la tonalité des couleurs interfère avec les valeurs du clair-obscur, en travaillant à partir de photos vous devriez également imprimer une copie en noir et blanc, cela vous aidera à mieux distinguer les lumières, les ombres et toutes les valeurs de passage.
Après un certain nombre d’esquisses, dessinez le dessin définitif au crayon avec des traits légers sur la feuille d’aquarelle, puis fixez la feuille sur une planche rigide avec du papier gommé ou du papier collant pour pouvoir la manipuler librement et éviter la déformation du papier.
Ensuite, commencez à peindre, j’utilise généralement le sépia, pour définir les valeurs claires et sombres.

Procédez ensuite à quelques couches successives de couleur et soulignez les zones les plus sombres par quelques touches à la fin.

La couleur plus claire doit être peinte également dans les zones où nous utiliserons une couleur plus intense pour éviter qu’un bord plus sombre ne soit vu entre une zone et une autre.

Après avoir fait un glacis, vous devez apprendre à ne pas toucher la peinture fraîche avant qu’elle ne soit parfaitement sèche.

Lorsque tout est bien sec, vous pouvez passer à l’étape suivante.
Lorsqu’on peint à l’aquarelle, il est de bon ton d’utiliser le plus gros pinceau possible compatible avec la surface sur laquelle on travaille, car il charge plus d’eau et de couleur et facilite infiniment l’obtention d’un bon lavis plat, sans traces ni taches. Il faut cependant être très prudent afin de conserver les formes correctes.

Laisser un commentaire

Votre adresse e-mail ne sera pas publiée.