Que rechercher lors de l’achat d’un vélo d’occasion

Dépenser beaucoup d’argent pour pouvoir choisir la couleur? Ou l’équipement ? Pour s’assurer que personne d’autre n’a déjà laissé sa marque ? Non seulement les automobilistes ne valent plus l’énorme prime financière. Mais tout comme pour une voiture d’occasion, il y a quelques points à considérer lors de l’achat d’un vélo d’occasion ou de troisième main. Les questions et réponses les plus importantes.

A qui acheter un vélo d’occasion ?

C’est surtout une question financière. Ceux qui peuvent ou veulent se le permettre devraient se diriger vers un magasin de vélos. Certains revendeurs se spécialisent dans les vélos d’occasion, d’autres les vendent à côté. Même bon nombre des principaux marchés de vélos ont maintenant des rayons d’occasion. L’avantage : Ici, les vélos sont à nouveau contrôlés par un spécialiste avant leur mise en vente, les accessoires manquants peuvent être achetés en même temps. Les petites annonces dans les journaux, les revues professionnelles ou sur Internet sont un autre moyen classique de découvrir ce qui est proposé, et bien sûr les grands sites d’enchères sur Internet.

Les bonnes affaires peuvent être trouvées dans l’attente d’un nouveau propriétaire dans les marchés aux puces (à vélo) et dans les ventes aux enchères de la ville ou de la police. Mais attention : dans les deux cas, il est difficile de faire un essai routier poussé. C’est presque impossible avec Ebay and Co.

À quoi devrait ressembler un premier contrôle rapide ?

S’il s’agit d’un vélo de brocante à 20 euros, un petit contrôle rapide suffit pour apprécier l’état d’entretien. A-t-il été nettoyé ou nettoyé à moitié avant d’être vendu ? La réponse à cette question donne déjà une première indication de la façon dont le propriétaire a pris soin de son vélo. Il est également important de clarifier les bases : est-ce un vélo de marque ? Le propriétaire peut-il fournir des informations sur l’âge du vélo , combien de kilomètres il a parcouru et comment il a été principalement utilisé ? Il est également important qu’il soit garé à l’extérieur ou protégé du vent et des intempéries.

A quoi faut-il faire particulièrement attention ?

Le vendeur d’abord : mentionne-t-il les défauts de sa propre initiative ? Sinon, toute anomalie peut faire baisser le prix. Plus le vendeur veut d’argent, plus l’acheteur potentiel doit examiner le vélo avec intensité. A-t-il des dommages d’accident visibles? Si c’est le cas, il vaut mieux chercher un autre vélo. S’il est patiné voire rouillé, cela indique d’une part qu’il a rarement été déplacé ces derniers temps – et qu’il n’a pas été garé dans la cave à vélos ou le garage à l’abri de l’humidité, du froid ou de la chaleur et du soleil.

Le cadre mérite un regard particulièrement attentif. S’il a des bosses, cela devrait au moins faire baisser le prix. Mieux vaut se tenir à l’écart d’un vélo dont le cadre est fissuré, de la rouille s’est formée sur les soudures ou dont le cadre est plié. Les pneus sont également importants : sont-ils secs, poreux ou craquelés ? Sont-ils fermement sur la jante? En général, les roues : tournent-elles difficilement ou facilement sur l’essieu, présentent-elles un déséquilibre, les jantes sont-elles rouillées, les rayons sont-ils coincés ? Ne pas négliger les freins. Si ceux-ci ne présentent pas d’usure excessive et que les câbles ou les lignes fonctionnent de manière uniforme, vous avez beaucoup gagné. Cela ressemble à la chaîne et aux engrenages. Les deux doivent également être bien lubrifiés.

Laisser un commentaire

Votre adresse e-mail ne sera pas publiée.